Mes amis,

J’ai l’impression de jeter des bouteilles à la mer.

Elles sont portées loin par les vagues et rejetées sur la plage. Peu de réactions, je ne les attends pas.

Moi-même je suis un peu perdue face à la répétition de l’histoire.

Si je parle cinq langues, c’est parce que j’ai fait comme mes ancêtres qui cherchaient un lieu dans le monde pour s’établir. Mon idole actuelle c’est Leonard Cohen. Il a ce côté juif intelligent, plein d’humour, d’élégance et du talent qui a tout compris, mais avec tristesse aussi. Il porte en lui la tristesse de l’humanité.

Je viens de ce monde. Un peu fatiguée de 30 ans de dictature, de dix ans à s’établir en Allemagne, plus de 30 ans de retrouvés la France de ma jeunesse .

Entre temps Alain et moi on a visité le monde. On était bien sur des plages lointaines, en Grèce, en Espagne, en Hollande, en Provence, dans des temples bouddhistes en Inde et Indonésie, dans les vagues de la Mer Noire, en Transylvanie dans les Carpates, avec la nostalgie de mon pays, Budapest-Hongrie, Berlin, Vienne ,Varsovie, Venise, etc. etc.

Et puis le petit Paris, Bucarest une ville culturelle intellectuelle occupée pendant 40 ans par une dictature.

Les évènements actuels me rendent infiniment triste. On va sacrifier encore et encore des enfants des gens innocents au nom des théories politiques.

J’ai trop connu ça. C’est fatiguant, c’est désolant, c’est révoltant.

Les activités de Mnémosyne ont subi le Covid.

Nous étions quand même au Théâtre du Balcon en Avignon en février avec une Conférence sur le Théâtre roumain en présence de Matei Visniec, avec les acteurs Ilinca Marche et David Simon et en présence de Serge Barbuscia, Richard Martin et l’équipe du Toursky, Marc Cohen, Serge Alexandre, et l’équipe du Balcon Sylvie et Sébastien à la technique et Rachida Kadouri pour la scénographie. Et le public.

Avec toute cette tristesse dans l’âme cause évènements historiques, on reprend les derniers dimanches du mois les Conférences, et des surprises. Merci à Pierre Levy pour son super accueil.

Venez donc le 24 avril 2022 à 17h pour la conférence Cinéma et Psychanalyse Hitchcock, le maître de l’angoisse au Théâtre du Têtard.

On vous attend.

 

Catherina KISS

Chers amis,

 

Hier soir a eu lieu la dernière conférence de l’année 2021, suivi d’une longue discussion intéressante.

 

Je prépare des nouveaux sujets pour 2022 et je continue ainsi la croisade pour Freud. Il est très près de moi. Un jour il a ouvert une porte qui m’a permis de mieux voir dans le mystère de l’âme, et je suis infiniment reconnaissante.

 

Je suis également reconnaissante à Pierre Levy, David, Ilinca, Dominique, Rachida, Rodolphe, Eric, Paulina, Corinne et Sandrine qui m’ont aidé pour les conférences Psychanalyse et Art et à tous ceux qui nous ont suivi.

Ce lien miraculeux que j’ai réussi à faire entre la médecine, le théâtre et l’art.

 

Je suis très enthousiaste pour le futur et je crois dans l’immense force de la créativité.

Je vous souhaite une Bonne Année et vous donne rendez-vous au Théâtre du Têtard, toujours à 17h00 les derniers dimanches du mois. Notre prochain rendez-vous sera le 30 janvier 2022.

 

Catherina KISS